Goma : le CICR prend en charge environ 38 blessés, après les manifestations

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a affirmé, mardi 26 juillet, prendre en charge environ 38 blessés admis à l’Hôpital CBCA Ndosho de Goma (Nord-Kivu), à la suite des manifestations dans cette ville. 

Le chef-adjoint de cette organisation en RDC a livré cette information dans un communiqué de presse. 

« Nos équipes et celles de la Croix-Rouge de la RDC sont mobilisées pour répondre à cet afflux de blessés aux côtés du personnel soignant », a-t-il indiqué. 

Pour faire face à cet afflux de patients, le CICR a fourni du matériel médical et des médicaments additionnels à cette institution hospitalière. 

Cette organisation internationale est « préoccupée par des conséquences de ces mouvements de protestation » et affirme rester « attentive au respect de la mission médicale qui demeure cruciale dans de telles situations de violences ». 

Le CICR a en outre exigé le respect du personnel et des structures de santé ainsi que des ambulances, selon les principes du droit humanitaire international. 

Présent au Nord-Kivu depuis 1993, le CIRC fournit protection et assistance aux victimes des conflits et d’autres situations de violences. 

Le CICR a soigné, au premier semestre de 2022, environ 634 blessés de guerre dans les hôpitaux de référence de Bukavu (Sud-Kivu), Goma et Beni  (Nord-Kivu). 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner