RDC : Antonio Guterres « consterné » par la fusillade de Kasindi

Le Secrétaire général de l’ONU se dit « outré de l’incident grave survenu » dimanche 31 juillet à Kasindi (Nord-Kivu), à la frontière entre la RDC et l’Ouganda, durant lequel des militaires de la force de la MONUSCO, de retour de congé, ont ouvert le feu. Il est à la fois profondément attristé et consterné de la perte en vie humaine et des blessés graves causé par cet incident.

« Le Secrétaire général souligne avec la plus grande fermeté la nécessité d’établir la responsabilité de ces événements. Il soutient la décision de sa Représentante Spéciale en République démocratique du Congo de la mise en détention du personnel militaire mis en cause dans cet incident et l’ouverture immédiate d’une enquête », indique le communiqué signé par Farhan Haq, porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU.

Auparavant, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Bitou Keita, a condamné cet incident grave, au cours duquel les soldats de paix ont « ouvert feu au poste frontalier pour des raisons inexpliquées et forcé le passage. » 

« Face à ce comportement inqualifiable et irresponsable, les auteurs de la fusillade ont été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête qui a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises », a-t-elle assuré.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner