Mbuji-Mayi : la population appelée à « ne pas se faire justice »

 

Le maire de la ville de Mbuji-Mayi, Louis d’Or Ntumba Tshiapota, appelle la population de sa juridiction à « ne pas se faire justice ».  

Il a lancé cet appel mardi 2 août, à la suite d’un évènement malheureux. En fait, les habitants du quartier Meta Mudiayi dans la commune de la Kanshi à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental), ont incendié la maison d’une femme et pillé ses biens de valeur le lundi 1er aout.  

D’après le maire de la ville, la propriétaire de cette maison a été soupçonnée par ses voisins et les gens du quartier, d’avoir kidnappé un enfant disparu récemment dans cette partie de la ville. 

 La femme a été conduite à la police pour sa sécurité.  

 «  Nous demandons à la population de ne pas se faire justice. D’abord, on n’a pas retrouvé l’enfant chez elle. Deuxièmement, on n’a pas saisi les services qui devraient venir chercher l’enfant chez Mme Kabambi. Donc, je trouve ce comportement inacceptable. Personne ne pourrait nous dire qui est venue agresser la dame. L’Etat est là pour toute situation qui arrive dans la ville, dans le quartier ou dans la commune. Mais aller directement taper sur la personne, détruire sa maison, ça c’est criminel.  On n’a pas le droit de se faire justice », a rappelé Louis d’Or Ntumba Tshiapota. 

Le maire de la ville annonce l’ouverture d’une enquête pour retrouver les auteurs de ces actes. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner