Lualaba : la société civile dénonce le dérapage dans l’arrestation des « jeunes délinquants » à Kolwezi

 Le cadre de concertation de la société civile du Lualaba dénonce, ce jeudi 4 aout à Kolwezi, les méthodes brutales utilisées par la police dans l’opération « zéro délinquant ». D’après son  porte-parole, Shadrack Mukad, trois personnes  sont mortes à la suite de ces méthodes brutales. 

Si elle salue l’initiative du gouvernement provincial du Lualaba de débarrasser la ville de délinquants, la société civile dénonce cependant les méthodes utilisées par la Police dans cette traque. Selon cette structure citoyenne, ces méthodes portent atteinte aux droits humains. Shadrack Mukad condamne le « dérapage de la police ».  D’après lui, certains jeunes sont maltraités, tabassés et même blessés.

Et en cette période des vacances scolaires, la police traque sur la voie publique tout jeune qui porte par exemple des habits sales, a des cheveux non soignés ou portant une longue barbe.

D’autres sources locales affirment que parmi des jeunes interpellés par la police, il y a des élèves, des parents qui revenaient du travail et même des mineurs. 

Le ministre de l’Intérieur du Lualaba rejette en bloc ces allégations mais il ne donne pas des détails.  

Sur ordre du gouvernement provincial du Lualaba, des centaines de jeunes de Kolwezi  sont traqués par la police puis  envoyés à Kanyama Kasese afin d’apprendre des métiers.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner