Une nouvelle sculpture à l'ONU rend hommage aux experts des droits de l'homme tués en RDC

Une nouvelle sculpture percutante, dévoilée mercredi au siège de l'ONU, honore la mémoire et la mission de deux experts des droits de l'homme assassinés en République démocratique du Congo (RDC) il y a cinq ans. 

Lors de la cérémonie, le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres a de nouveau exprimé ses plus sincères condoléances aux familles de Zaida Catalán et Michael Sharp, qui ont assisté à l'inauguration de la sculpture en verre intitulée Abused Ammunition, qui a la forme d'une balle en or. 

Mme Catalán, originaire de Suède, et M. Sharp, un Américain, étaient membres du groupe d'experts des Nations Unies sur la RDC, qui soutient le travail d'un comité du Conseil de sécurité supervisant les mesures de sanctions imposées aux groupes armés dans le pays. 

Un crime odieux 

« Zaida et Michael ont consacré leur vie à la promotion des droits de l'homme et de l'action humanitaire, et au soutien des personnes vulnérables », a déclaré M. Guterres. 

Ils ont été enlevés le 12 mars 2017 alors qu'ils enquêtaient sur des informations faisant état d'atrocités de masse dans la région instable du Kasaï, à la suite de combats entre les forces gouvernementales congolaises et des milices armées.   

Les soldats de la paix de l'ONU ont retrouvé leurs corps deux semaines plus tard à l'extérieur de la ville de Kananga. Le sort de leur interprète et de trois conducteurs de motos reste inconnu. 

En janvier, un tribunal militaire congolais a condamné à mort des dizaines de personnes pour le meurtre des deux experts, mais beaucoup pensent que la justice n'a pas encore suivi son cours, d'autres personnalités de haut rang étant également impliquées dans ces meurtres. 

« Leur meurtre est un crime odieux. C'était une attaque contre les valeurs des Nations Unies - une attaque contre la mission que d'innombrables femmes et hommes à travers le monde risquent leur vie chaque jour pour défendre », a déclaré le chef de l'ONU. 

Chagrin et sacrifice 

Abused Ammunition honore cette mission, a déclaré le Secrétaire général, en imaginant le chagrin des objets inanimés - dans ce cas, les balles - face au rôle qu'ils jouent dans la mort et la destruction. 

« Les Nations Unies continuent d'aider les autorités congolaises à enquêter et à poursuivre les responsables du meurtre de Zaida et Michael et de la disparition des quatre citoyens congolais qui étaient avec eux », a-t-il déclaré. 

M. Guterres a remercié les gouvernements de la Suède et des Etats-Unis, qui ont fait don de la sculpture à l'ONU. 

Il a également remercié Thommy Bremberg, l'artiste suédois qui a créé la sculpture, « pour son message d'empathie, et pour avoir honoré les réalisations et les sacrifices du personnel des Nations Unies ».

Avec ONU Info.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner