Tanganyika : deux nourrissons meurent à la suite des conditions précaires dans le camp Mulicha

Deux nourrissons ont perdu la vie il y a quelques jours à la suite du manque des soins de santé, dans le camp des déplacés de Mulicha à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Kalemie (Tanganyika).

L’administrateur du territoire de Kalemie, Bernard Bokalanganya qui livre l’information reconnait que les déplacés vivent dans des conditions précaires à Mulicha.

Sur place, il s’observe un manque criant de nourriture, et n’ont pas d’abris ni de lieux d’aisance. Pourtant, Mulicha héberge plus de mille trois-cents ménages.

L’administrateur du territoire de Kalemie dit toutefois que, les déplacés ont été recensés puis ont reçu des jetons d’identification, en attente une assistance humanitaire.

Le camp de Mulicha existe depuis quelques mois. Cependant, il n’est pas officiellement reconnu. Des déplacés sont venus des différentes contrées fuyant l’insécurité. Parmi eux l’on retrouve des anciens déplacés de Kabimba qui provenaient du Burundi et de la Tanzanie.

Le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) sous délégation de Kalemie dit n’est pas être au courant de l’existence de ce camp de déplacés.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner