Ituri : 4 Chinois maintenus en captivité par la CODECO à Lisey

Quatre de six ressortissants chinois kidnappés à la suite de l’attaque de jeudi 11 aout à Bwanga (Ituri), sont toujours en captivité au village Lisey.

Seuls deux d’entre eux ont pu être libéré,s quelques heures après, grâce à l’intervention des FARDC, affirme le porte-parole des FARDC en Ituri, lieutenant Jules Ngongo.

Les autorités coutumières et des notables du secteur de Banyali-Kilo attribuent cette l’attaque de Bwanga à la branche de la milice CODECO/ « Bon Temple de Dieu ».

Selon des sources militaires, 3 soldats commis à la garde de ce site minier avaient été tués et un autre blessé.

Le chef de secteur de Banyali-Kilo, Innocent Madukadala, dément toutefois la mort de 13 personnes au cours de cette attaque armée.

De son côté, le porte-parole de l’armée en Ituri ne reconnait que la mort d’un militaire et  trois autres sont blessés à l’issue de l’attaque de Bwanga.

Il ajoute que 3 civils ont été abattus par les assaillants lors de cette attaque.

Avant de se retirer, ces miliciens avaient saccagé tous les matériels des Chinois et emporté une importante quantité de colis d’or, renseignent des sources de sécurité.

La semaine dernière, les combattants de la CODECO avaient mené deux incursions au village Madombo dans le groupement Kirongozi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner