Walikale: recrudescence de la diarrhée à Ntoto

Le chef de division provincial de la santé du Nord-Kivu (DPS), Janviet Kubuya, a rassuré mardi 16 aout à Goma que le système de surveillance était actif pour faire face à la situation de diarrhée endémique dans le territoire de Walikale. Pour Janvier Kubuya, la solution durable serait de faciliter l’accès à l’eau aux populations et aussi la sensibiliser au respect des mesures hygiéniques.

 

« C’est un problème auquel nous sommes en train de répondre depuis le mois de juillet, je dirais d’ailleurs depuis toute l’année, évidement pour sensibiliser nos communautés, pour les responsabiliser parce que nous savons pourquoi il y a ces cas de diarrhées dans cette zone. C’est essentiellement parce que les conditions d’hygiène laissent à désirer. Ce sont des villages qui n’ont pas des sources d’eau potable. Nous avons déjà déploré sept décès.  Ce sont essentiellement les enfants âgés de moins de 5 ans », explique le chef de Division provinciale de la santé.

 

Pour sa part, le forum des ONG nationales humanitaires (FONRAD) dit avoir apporté, la semaine dernière, une assistance d’urgence aux structures sanitaires locales de Ntoto afin de faire face à cette situation.

 

La zone de santé de Kibua, dans le territoire de Walikale, a enregistré depuis juillet 64 cas de diarrhée dans les structures locales de Ntoto, avec au moins 7 décès dont 3 communautaires.

 

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner