Nord-Kivu : reprise des combats entre FARDC et M23

 Les combats ont repris ce mardi 16 aout, vers 3 heures du matin, entre les FARDC et les rebelles du M23, notamment dans les groupements de Jomba et Bweza, territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

 Certaines sources dans la région parlent d’au moins trois civils tués et deux  autres blessés par un obus qui aurait été lancé par les rebelles dans le village Tchankere localité de Rwanguba.

 C’est ce qui a créé la panique dans cette zone qui se vide depuis 8 heures locales de ses habitants.

 Le porte-parole des opérations Sukola 2, le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike, déplore cette énième violation de la trêve par les rebelles.

« Vers 3 h 20 du matin de ce mardi 16 août, trois de nos positions se trouvant à Rwanguba, Rangira et Muhibira, ont été attaquées simultanément par le M23 et ses alliés de l’armée rwandaise en violation de la trêve imposée par le sommet des chefs d’Etat de Nairobi dans le cadre bien évidemment de l’East African Community », a indiqué le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike.

 L’armée congolaise conserve jusque-là ses positions, affirme-il.

« Pour l’instant, les FARDC tiennent toutes ces positions et contiennent l’ennemi dans ses positions initiales. Il est vrai qu’au regard des tirs aveugles de l’ennemi, la population devrait se mettre à l’abri de ces tirs, voilà pourquoi il y a eu ce mouvement des populations », ajoute le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike. 

Selon la société civile de Jomba, la situation est inquiétante dans cette partie du territoire de Rutshuru, surtout pour la population civile qui vit dans l’incertitude permanente.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner