Kisantu: clôture des travaux des états généraux des sports

Les rideaux sont tombés, samedi 3 septembre, sur les travaux des états généraux des sports congolais, à Kisantu (Kongo-central).

Durant cinq jours de réflexion, les participants à ces assises ont décidé de maintenir le mandat des entités sportives à 4 ans mais une seule fois renouvellable sans préjudices des textes internationaux.

Ils ont également opté pour la suspension momentanée des décrets de fonctionnement des structures des mouvements sportifs à travers le pays.

« Ne peut être agréé qu’une fédération ayant à son sein au moins 14 ligues provinciales et affiliée à une fédération internationale », ont-ils acté dans l’unanimité.

D’autres recommandations lues par le secrétaire général du Comité olympique du Congo, Alain Badiashile.

SON////////////////////////////////////////////

/sites/default/files/2022-09/04092000-p-f-badiashile-00.mp3

Pour sa part, le ministre des Sports, Serge Nkonde est persuadé que les travaux de Kisantu augurent une nouvelle ère dans le secteur des sports en RDC.

« Avec les résolutions prises après un travail de titan abattu par nos compatriotes, nous allons voir comment faire décoller les sports dans notre pays. Et, il a plus au chef de l’Etat de nous demander de convoquer ces états généraux pour passer à l’acte… », a-t-il déclaré devant les journalistes.

Ces états généraux sont les 3è après ceux des années 80 avec le ministre Tshimbombo Mukuna qui, pourtant n'avaient pas produit d'effets escomptés.

En 2008, le ministre des Sports, Willy Bakonga, avait organisé la 2e série des États généraux de sport qui s'étaient terminés presque en queue de poisson.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner