Goma : le centre pour handicapés physiques « Shirika la Umoja » accueille chaque jour 30 malades souffrant d’arthrose

Au moins trente personnes touchées par l’arthrose se font consulter chaque jour au centre pour handicapés physiques ‘’Shirika la Umoja’’ de Goma, dans la province du Nord-Kivu, a fait savoir, jeudi 8 septembre, Justin Maheshe, kinésithérapeute dans ce centre.

L’arthrose est une dégénérescence du cartilage des articulations mobiles.

A l’occasion de la journée internationale de la kinésithérapie, jeudi 08 septembre, placée sous le thème « La kinésithérapie dans la prise en charge des arthroses », le reporter de Radio Okapi a visité le service de kinésithérapie du centre Shirika la Umoja, opérationnel depuis 1964.

Ce  service accueille quotidiennement jusqu’à trente malades d’arthrose. Les symptômes les plus courants de cette maladie sont des douleurs articulaires dans les mains, le cou, le bas du dos, les genoux ou les hanches.

Les médicaments, la kinésithérapie, et parfois la chirurgie, peuvent aider à réduire les douleurs et à maintenir la mobilité articulaire.

Au centre Shirika la Umoja de Goma, les personnes prises en charge pour l’arthrose sont, pour la plupart, en soins ambulatoires.

L’un des traitements donné aux malades, est le massage fait par le kinésithérapeute Justin Maheshe.

Trouvé dans sa salle de travail, en pleine séance de kinésithérapie, ce personnel soignant est entouré de divers appareils.

« Ça, c’est un appareil à ultra son. Il a un effet fibroblastique ; donc ça diminue l’augmentation de ces tissus arthrosiques qui se présentaient au niveau du genou. Voilà quelques séances, la dame commence à se porter mieux. Aussi, ça chauffe un peu les tissus en profondeur, ce qui est très bénéfique pour les cas d’arthrose, notamment ce cas ici d’arthrose du genou », a expliqué  le kinésithérapeute Justin Maheshe. 

Les fortes douleurs au niveau des genoux et du dos ont poussé la patiente à consulter le centre pour handicapés physiques ‘’Shirika la Umoja’’ où elle a trois séances de kinésithérapie.

« Ça fait presque trois mois que je fais la kiné. Et mon état s’améliore car j’arrive à marcher sur une grande distance sans problème. Avant, je ne pouvais même pas faire un kilomètre à pied. J’avais de fortes douleurs au niveau des genoux et du dos. Mais là, ça va » a-t-elle racontée.

Le kinésithérapeute Justin Maheshe a ajouté que, les séances d’ultrason sont complétées par le massage et les exercices appropriés à l’état de chaque malade.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner