RDC : les miliciens CODECO et FPIC se rapprochent de Bunia

Les miliciens de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) et de la Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC) se sont rapprochés, depuis quelques jours, de Bunia, chef-lieu de l’Ituri.

Une faction de la CODECO a installé son bastion à Ezekere à moins de 10 KM de Bunia à partir duquel ils font des incursions dans certains villages.

Les miliciens de la FPIC, eux, ont également progressé le même vendredi jusqu’à Lengabo à moins de 5 KM de l’entrée de la ville.

Leur présence inquiète les habitants, dont certains ont fui à Bunia.

Le commandant urbain de la police assure que la situation est sous contrôle, appelant la population locale à vaquer librement à ses occupations. 

Depuis environ un mois, la faction ALC/CODECO, dirigée par un certain « Loup de la montagne », s’est installée à Ezekere.

Ces miliciens ont érigé mardi 6 septembre une barrière à Kotoni à 18 KM sur la route Kasenyi au bord du lac Albert.  

Le trafic a été suspendu samedi 10 septembre pendant quelques heures, avant l’intervention des FARDC pour repousser ces rebelles qui se sont retirés vers leur bastion.  

Vendredi, ils ont encore fait incursion à Nyamamba, où deux personnes ont été tuées et une autre blessée.

Dimanche 12 septembre, ces assaillants ont pris en otage le chef de village de Mbetsi, affirme des sources de sécurité. 

Vendredi matin, ce sont les assaillants de la FPIC qui ont sillonné dans la localité de Lengabo à 5 KM de Bunia sur la route Komanda.

Cette situation a créé la panique et certains habitants ont trouvé refuge à Bunia sous l’encadrement de la police.  

La présence de ces hommes armés suscite la psychose surtout dans les quartiers périphériques, dont Hoho et Kindia.

La population redoute l’infiltration de ces hommes armés dans la ville.

RDC : 17 morts lors d'une nouvelle attaque de la milice CODECO à Djugu

Pendant ce temps, le commandant urbain de la police, colonel Abeli Mwango assure que tout est calme. 

Des sources militaires indiquent que des dispositions sont prises pour la protection de la ville et de ses habitants.

Mercredi et jeudi derniers, des affrontements avaient été signalés entre le FRPI et la FPIC à Kombokabo, à une dizaine de KM de Bunia. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner