Ituri : 179 personnes tuées par des groupes armés en août 2022 (MONUSCO)


Le chef de bureau de la MONUSCO en Ituri, Marc Karna Soro, a déclaré que ''rien qu’en août dernier 179 personnes ont été tuées par des éléments des différents groupes armés actifs dans l’Ituri''. Il fait cette déclaration à l’occasion de la Journée internationale de la paix, célébrée ce 21 septembre de chaque année.

Pour Marc Karna, ''chaque fois qu’une vie est ôtée, on crée des rancœurs. Et quand on crée de la rancœur, on s’engage progressivement de nouveau dans la spirale de la vengeance et de la violence. »

Il estime qu'il est temps que les fils et filles de l’Ituri prennent conscience de la responsabilité des uns et des autres face à cette crise qui endeuille cette province depuis cinq ans : 

'' Il faut que cette situation d’insécurité s’arrêté. Il faut qu’on puisse tourner la page et passer à autre chose. Chaque fois que quelqu’un va tuer l’autre, cela crée des blessures. Et sur ces blessures vont se créer de nouvelles tensions, des rancœurs. Chaque fois qu’une personne est abattue, cela crée des ressentiments. En général, ces ressentiments vont se transformer en vengeance et puis, cela ne s’arrête pas. Donc, c’est totalement inutile et cela n’a pas de sens''.

Le responsable de la MONUSCO en Ituri estime qu’il est temps que chacun œuvre pour la paix, afin de soutenir les efforts des autorités du gouvernement et de la MONUSCO :
''Nous sommes en train de travailler avec le gouvernement provincial pour que le programme de désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et stabilisation soit lancé le plus tôt possible. On nous a informé que le Premier ministre a donné des instructions pour que l’Ituri soit la priorité...''.

Du 2 au 11 octobre, a-t-il informé, ''nous allons avoir toute une équipe ici à Bunia, avec le coordonnateur national de ce programme (DDRC-S), pour finaliser le plan opérationnel, afin de proposer aux communautés de l’Ituri, les moyens de lutter contre le chômage des jeunes. On ne va pas continuer à approfondir les blessures''.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner