Ituri : la population divisée sur la levée ou non de l'état de siège


Certaines couches de la population de l’Ituri réclament la levée de l’état de siège. Elles l’ont fait savoir ce jeudi 22 septembre au Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, qui vient d’effectuer une visite de 24 heures à Bunia. D’autres personnalités de l’Ituri s’opposent à la levée de cette mesure exceptionnelle ; tant que les tueries persistent dans la province. 

Les habitants de Bunia se sont exprimés ainsi au cours des consultations sur l’évaluation de cette mesure exceptionnelle instaurée depuis quinze mois dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Selon leur constat, la situation sécuritaire reste précaire en Ituri, malgré l’état de siège. Cependant, pour d’autres acteurs politiques, la levée de l’état de siège n’est pas la solution tant que les tueries persistent en Ituri. 

Des membres des confessions religieuses, des opérateurs économiques, des leaders communautaires, les structures des jeunes, et la coordination de la société civile/ Forces vives ont été consultés par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, sur l’évolution de la situation sécuritaire en Ituri. L’objectif pour le Chef du gouvernement était de voir ce qui a marché ou pas en cette période exceptionnelle.

Presque tous les intervenants ont souhaité la levée de l’état de siège, qui, selon eux, a démontré son inefficacité. 

« S’il y a cessation des tueries par les groupes armés, la paix va revenir en Ituri », estime le sénateur John Tibasima Bogemu, qui faisait partie de la délégation du Premier ministre.

Selon cet élu de l’Ituri, la population doit, cependant, soutenir les actions de paix du Chef de l’Etat.

Le Premier ministre a promis de faire le rapport au Chef de l’Etat en vue d’orienter les actions du gouvernement dans la recherche de la paix.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner