Beni : l’armée met en garde les ex-miliciens cantonnés à Kalunguta

Le capitaine Anthony Mwalushayi, porte-parole militaire du secteur opérationnel Sukola 1 Grand Nord, a mis en garde lundi 26 septembre à Beni les ex-combattants Maï-Maï,  en attente du processus de désarmement à Kalunguta, village situé à près de 25 kilomètres au sud de la ville de Beni (Nord Kivu).

Ces miliciens commettent des exactions contre la population civile et leur font payer des taxes.

Le capitaine Mwalushayi juge ce comportement intolérable :

« Les ex-Maï-Maï du mouvement UPLC cantonnés au village Kalunguta attendent le processus de désarmement. Donc, ils doivent respecter les consignes leur données par le commandement du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord   et aussi par la hiérarchie de l’armée congolaise. Nous avons constaté ces derniers temps quelques dérapages de certains d’entre eux, qui sont en train de faire payer à notre population les taxes et commettre des exactions contre la population civile. »

D’ailleurs, le porte-parole militaire a affirmé avoir mis récemment la main sur quatre combattants de ce mouvement du côté de Kantine, avec armes, en train de faire payer des taxes à notre population.

« Désormais ceux qui seront attrapés   dans cette aventure seront directement déférés devant la justice et vont répondre à leurs actes », a-t-il averti.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner