Nord-Kivu : mettre fin à l’insécurité pour relancer le tourisme


Les acteurs du secteur du tourisme au Nord-Kivu plaident pour la restauration de la sécurité pour relancer le tourisme. Cet appel a été lancé ce mardi 27 septembre à l’occasion la journée internationale du tourisme, célébrée sous le thème « repenser le tourisme »

Ils estiment que depuis plusieurs mois maintenant, les activités touristiques sont suspendues, dans le parc national des Virunga (PNVi) notamment, à cause de l’insécurité.  

Le parc national des Virunga avec sa biodiversité, l’actif volcan Nyiragongo, le territoire de Masisi avec ses paysages, le Mont Ruwenzori à Beni avec sa neige permanente, sont des sites qui peuvent être visités. 

Ce que déplore Alain Mukiranya, acteur touristique au sein de l’organisation Gorillas ambassadors : 

« Actuellement, pour convaincre d’abord un touriste à venir au Congo, c’est compliqué. Puisque le message qui est véhiculé est que c’est une zone rouge. Et ceux qui comptaient venir, ils ne viennent plus parce qu’ils sont informés qu’il y a l’insécurité et que c’est une zone dangereuse. Nous demandons que la paix revienne dans la région' ».

Depuis plus d’une année, rappelle-t-il, le tourisme est fermé au Parc national des Virunga et cela constitue un manque à gagner tant pour l’Etat que pour la communauté locale. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner