François Hollande : « On parle moins des violences qui sont commises ici en RDC »

« Nous constatons qu’il y a des violences partout où il y a les guerres. Mais on parle moins  des violences qui sont commises ici que dans d’autres endroits de la planète. Ce qu’il ne faut pas faire, c’est d’établir une hiérarchie entre les violences », a dénoncé mercredi 28 septembre à Bukavu, François Hollande.

L’ancien Président Français était en visite à l’hôpital de Panzi.

S’exprimant sur la situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC, il a promis de mettre à contribution sa personne pour mener un plaidoyer à l’échelle internationale pour le retour de la paix en RDC. Il a également précisé que la France et d’autres personnalités vont continuer à se mobiliser pour que les crimes graves commis en RDC ne restent pas impunis.

 Parlant d’une intervention militaire internationale en RDC, François Hollande pense qu’il faudrait une force internationale d’action et non d’interposition pour pacifier la région. Il pense également que si la MONUSCO n’était pas en RDC, la situation serait pire.

/sites/default/files/2022-09/04._290822-s-f-bukavufrancoishollande-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner