Kinshasa : bouclage des communes de Lingwala et de Kinshasa par la police

Les communes de Lingwala et de Kinshasa ont connu un bouclage ce vendredi 30 septembre, très tôt matin, par les éléments de la police nationale congolaise de la ville de Kinshasa.

Des barrières ont été érigées dans ces deux communes de la capitale, empêchant ainsi tout accès et sortie. Seuls les médecins, écoliers et enseignants avaient droit de passer.

Selon les informations recueillies auprès de la population de ces communes, la police était à la recherche des bandits appelés Kuluna, auteurs des cas d’insécurité et de criminalité dans cette partie de la capitale.

Les vendeurs du marché Lufungula trouvés sur place, se sont plaints du manque à gagner que leur a causé cette opération policière.

« Nous sommes arrivés et on nous dit que la police procède au bouclage pour rechercher les bandits appelés Kuluna. C’est ainsi que, nous ne pouvons pas entrer dedans. Nous nous posons la question, quand est- ce nous allons commencer à vendre ? S’ils veulent arrêter les Kuluna, ils peuvent organiser le bouclage de 3h à 5h du matin. Parce que, nous autres venons de loin, mais là, nous ne pouvons pas vendre. Nous vendons les feuilles de manioc, ça commence déjà à se détériorer, nous allons perdre notre marchandise aujourd’hui, qu’allons-nous faire dans ce cas ? », se plaint une vendeuse.

Les policiers trouvés sur le lieu n’ont pas voulu s’exprimer.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner