Maniema : l’ONG Haki za binadamu dénonce les mauvaises conditions de détention des détenus

L’ONG Haki za Binadamu a déploré, jeudi 29 septembre à Kindu, les mauvaises conditions d'emprisonnement des détenus au Maniema.  Le secrétaire général de cette structure de défense des droits de l’homme, Raphael Upelele Lokenga s’est dit particulièrement touché par l'état de santé de plusieurs pensionnaires des prisons de cette province.

« Vous savez, la prison comme tous les autres lieux de détention sont des lieux de rééducation. Ce ne sont pas de mouroirs, mais ce sont des lieux où on garde les personnes qui sont soit condamnées, soit soupçonnées d’avoir commis un fait qualifié d'infraction », a expliqué  Raphael Upelele.

Selon lui, il y a un manque de volonté politique pour améliorer les conditions de détention :

«  Il n’y a pas de volonté politique de la part de nos dirigeants et aussi des régimes qui se sont succédés. Ils [détenus] doivent quand même jouir de tous les autres droits inhérents à la nature humaine. C'est-à-dire ils doivent manger décemment, ils doivent se recréer à l'intérieur, ils doivent se divertir, ils doivent être éduqués ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner