Pour Rita Bola, la tension dans le grand Bandundu ''menace'' la ville de Kinshasa


« La sécurité de la ville-province de Kinshasa est menacée par le conflit dans le Kwamouth. Les autorités congolaises devraient prendre des mesures idoines pour maitriser ce conflit », a alerté Rita Bola, gouverneure de Mai-Ndombe, lundi 3 octobre, à la suite des échanges avec le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga. Elle était accompagnée des gouverneurs du Kwilu et du Kwango. 

Cette rencontre était initiée dans le cadre de la recherche des solutions idoines aux conflits enregistrés dans les provinces issus de l’éclatement de l’ancienne province du Bandundu.
Cette rencontre a réuni les gouverneurs du Kwango, du Kwilu et de Mai-Ndombe, des présidents des assemblées provinciales, les députés provinciaux et nationaux de ces trois provinces ainsi que les chefs coutumiers et certains notables du Grand Bandundu. 

De son côté, le gouverneur du Kwango, Jean-Marie Peti-Peti estime que cette situation a été provoquée :

« Ces deux peuples (Teke et Yaka) cohabitaient pendant des siècles. Aujourd’hui, les deux peuples se font la guerre, il y a bien une raison. Après avoir reçu les renseignements et écouter aussi les chefs coutumiers Teke, des points ont été identifiés : la hausse de la redevance coutumière. C’est un problème de cause à effet, le fait d’augmenter la redevance coutumière a entraîné automatique la révolte des Yaka. C’est un problème qu’on devait régler à l’amiable ». 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner