Tension dans le Grand Bandundu : le Cardinal Ambongo appelle à l’intervention de Félix Tshisekedi

Le Cardinal Fridolin Ambongo a appelé, mardi 27 septembre, à l’intervention du chef de l’Etat dans la résolution du conflit qui prévaut dans le territoire de Kwamouth (Maï-Ndombe) et qui s’est étendue dans d’autres provinces de l’ex-Grand Bandundu.

Il a lancé cet appel au retour de quatre jours de mission pastorale dans cette partie du pays. 

« L’autorité du pays doit faire quelque chose pour que cette situation puisse se débloquer », a déclaré le Cardinal Ambongo.

Conflit Teke-Yaka : 10 présumés auteurs des violences de Kwamouth acheminés à Kinshasa

Il redoute également que ce conflit se transporte à Kinshasa, vue sa proximité vis-à-vis de Kwamouth:

« N’oubliez pas que Kwamouth, c’est la porte d’entrée de Kinshasa. Tout ce qui est comme navigation sur le fleuve, toutes les eaux du pays passent par Kwamouth. Soit par le fleuve venant dedans, soit à la rivière qui ramasse toutes les eaux venant du Kasaï, du Kwilu, Kwango, etc. ou du Maï-Ndombe. Tout ça passe à Kwamouth. Et s’il y a insécurité à cet endroit aussi stratégique, ça peut avoir des lourdes conséquences sur Kinshasa. » 

 Durant sa mission pastorale de quatre jours, le Cardinal Ambongo dit avoir échangé avec les fidèles catholiques ainsi que des victimes des actes de barbarie perpétrées à Kwamouth. 

L’appel de l’archevêque de Kinshasa intervient au lendemain de l’arrestation des six suspects au village Fatundu, chef-lieu du secteur de Wamba, dans le territoire de Bagata (Kwilu), avec des armes blanches.  

Parti du territoire de Kwamouth dans le Mai-Ndombe, le conflit meurtrier affecte les provinces du Kwilu et du Kwango.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner