Conflit Teke-Yaka : 10 présumés auteurs des violences de Kwamouth acheminés à Kinshasa


Dix présumés auteurs des violences enregistrées dans le territoire de Kwamouth au Mai-Ndombe ont été acheminés ce mardi 20 septembre de la ville Bandundu à Kinshasa à bord de deux hélicoptères militaires.

Parmi les prévenus, figurent deux femmes dont une est partie avec sa fillette de près de trois ans. 

Selon le commandant de la 11e région militaire, infanterie de Bandundu, le colonel Alain Mbayo, ces suspects ont été arrêtés en brousse, non loin de Camp Banku, village situé le long de la Route nationale 17 à 25 kilomètres de Bandundu, lors des opérations menées par des éléments des FARDC :

‘’Ce sont des détenus que nous avons arrêtés en brousse là-bas, à 15 kilomètres de Camp Banku, qui étaient en train d’incendier (des maisons) ensemble avec nos frères qui sont en train de se battre de l’autre côté. A Bandundu, nous avons arrêté deux, ils ont fait vraiment la toile, ceux qui faisaient tourner les intox à travers la ville’’.

S’agissant de différents audios et messages qui circulent sur les réseaux sociaux sur la présence des rebelles étrangers dans la ville de Bandundu, semant la peur et la psychose au sein de la population, le colonel Alain Mbayo parle de fausses informations :

‘’Tout ce qui se parle partout ici en ville, c'est faux. C’est du mensonge. Nous sommes en train de contrôler le tout. Il n’y a rien. Je demande à la population d’être calme, nous sommes en train de travailler jour et nuit’’.

L’aéroport de Bandundu a été entouré dans la mi-journée de ce mardi par de nombreux habitants, venus pour voir ces deux hélicoptères de chasse et en même temps, chercher à connaître la raison de leur présence dans la ville.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner