Attaque du village Bukusu au Kwilu : 6 suspects arrêtés au village Fatundu (administrateur)


Six personnes « suspectes » ont été arrêtées lundi 26 septembre par la police au village Fatundu, chef-lieu du secteur de Wamba, dans le territoire de Bagata (Kwilu), avec des armes blanches. 

Le chef de secteur de Wamba,  Martin Gabia, qui livre l'information, affirme qu'une panique générale a été observée ce même lundi dans ce village qui a accueilli le samedi 24 septembre, des déplacés venus du village Bukusu.

Après le territoire de Kwamouth dans le Mai-Ndombe, le conflit meurtrier qui déchire les ethnies Téké et Yaka a atteint le Kwilu. Plusieurs sources ne parlent plus de conflit Teke et Yaka car, selon elles, cette insécurité prend des proportions très inquiétantes au point de ne plus savoir qui en sont les vrais instigateurs.  

« Les agresseurs sont passés par le village de Bukusu, ils ont cherché le chef, ils sont allés le capturer dans la forêt et ils l’ont tué dans son propre carré, ils ont incendié toutes les maisons. Alors c’est comme ça que toute la population de ce rayon d’action, de Misia, de Fayala et consorts ont pris fuite ici à Fatundu. Alors ce matin, on a vu une pirogue qui montait entre le village Kingalakiana et le port de Fatundu, la police est allée avec les éléments de bureau 2 des FARDC, ils ont capturé six suspects qui sont aux arrêts au niveau de la police et que la force est en route pour venir les récupérer. Ils avaient des machettes, ces bandeaux et des banderoles qu'ils ont mis sur leurs corps, sur la tête et au bras, ils montaient vers Fatundu », a indiqué Martin Gabia. 

Il appelle ainsi le gouvernement à assister et à sécuriser cette population :

« Le village est vraiment traumatisé, c’est tout le monde maintenant qui est à débandade, en déplacement. Ils fuient vers Kolokoso, vers Masi-Manimba. Fatundu avait reçu les gens de Bukusu, de Kimpana, les villages limitrophes qui fuyaient pour Fatundu. Maintenant Fatundu à son tour, c’est tout le monde qui est paniqué. Nous avons lancé le massage au gouvernement pour qu’il puisse assister la population et qu’il mette la paix et la quiétude sociale ». 

Joint à ce propos, l’administrateur du territoire de Bagata, Joseph Mankoto qui était en route pour Fatundu, a confirmé cette information et appelle la population au calme. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner