Regain des cas de criminalité à Bandundu

Des jeunes inciviques, organisés en groupes appelés « Bases » dans les différents quartiers de la ville de Bandundu (Kwilu), insécurisent les habitants par leurs multiples attaques, dont la dernière a fait samedi 24 septembre un mort. La population locale, dans la psychose, en appelle à l'intervention urgente des autorités attitrées contre les « Kulunas ». Pour sa part, la police du Kwilu attribue ce regain de criminalité notamment à la présence dans la ville de certains suspects liés au conflit Teke – Yaka a Kwamouth (Mai-Ndombe).

Ces bandits urbains commettent plusieurs forfaits qui enlèvent la quiétude de paisibles citoyens de Bandundu. Ils s’affrontent entre eux, extorquent des biens des passants, agressent les gens avec des armes blanches et volent.

Le dernier cas en date, c’est celui enregistré dans la soirée de samedi où les Kuluna des bases des quartiers Salaminta et Bonkunku se sont affrontées, occasionnant la mort de l’un d’entre eux des suites de ses blessures. Un habitant témoigne :   

« Nous sommes dans une insécurité grandissante ces jours-ci. Ils nous confisquent l’argent, les téléphones, des motos, tu résiste, ils te blessent. A la suite de leur bagarre aujourd’hui, leur ami est décédé et son corps placé à la morgue. Que les autorités mettent fin à ce phénomène. »

Du côté de la police du Kwilu, son porte-parole, le colonel Camile Atungale, indique que des dispositions sont prises pour mettre hors d’état de nuire, tous ces inciviques

« C’est juste ce dernier temps, avec tout ce qui se passe de l’autre côté de Kwamouth, nous avons senti un regain de criminalité urbaine appelée « Kuluna » dans la ville. La police a pris des mesures et des dispositions pour pouvoir continuer à sécuriser les personnes et leurs biens. »

Les meilleurs des méthodes, « ce sont des patrouilles, ce sont des tournées de police que nous organisons chaque jour. Et ceux qui vont tomber dans le coup de la loi seront interpellés et mis à la disposition de qui de droit », a-t-il averti.

Le colonel Atungale appelle la population de Bandundu à rester calme et vigilante et à collaborer avec les services de sécurité en dénonçant tout mouvement suspect. Aux parents, il demande de rappeler à l’ordre leurs enfants.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner