Nord-Kivu : les jumelles, nées siamoises, séparées à l’hôpital provincial se portent bien

 

Trois jours après l’opération réussie pour les séparer, les deux bébés nés siamois se portent bien à l'hôpital provincial du Nord-Kivu à Goma. Le gouverneur qui leur a rendu visite jeudi 7 octobre a pu le constater. Cette prouesse médicale a été réalisée avec succès, mardi 4 octobre, par une équipe médicale mixte de l’hôpital provincial et de Heal Africa de Goma, assistée par video conférence par d’autres médecins à l’étranger.

Cette opération de séparation des bébés siamois est une première dans le Nord-Kivu. Elle a réussi grâce aux efforts de plusieurs médecins notamment des chirurgiens, anesthésistes, pédiatres et autres spécialistes de l'hôpital provincial ainsi que de Heal Africa de Goma en collaboration avec leurs collègues de l'étranger par vidéo conférence.

Les jumelles âgées d’environ deux mois sont en bonne santé. Ce succès est une immense satisfaction pour le chirurgien pédiatre, Dr Anderson Kibanja  qui a dirigé l’opération.

« Les suites opératoires sont jusque-là, simples, il y a pas de soucis. L’intervention a duré 4 heures de temps, on a pu séparer les deux bébés, elles étaient colées par les lobs gauches de chaque foi, parce que les deux bébés avaient deux fois, les deux vésicules biliaires et les axes intestinaux n’étaient pas liés. Est-ce que cela a rendu l’opération facile ? Non, ce n’était pas une opération facile parce que c’est la première fois qu’on fait ça ici à Goma… », a-t-il expliqué.

Accompagnant ses filles, transférées depuis l'hôpital de Bingi dans la zone de santé de Alimbongo en territoire de Lubero, la mère des jumelles, Kanyere Desanges, se déclare « la plus heureuse du monde ».

Elle s'est dite reconnaissante envers le personnel soignant et l'autorité provinciale.

Pour sa part, le médecin directeur de l'hôpital général de Goma, Dr Sébastien Mata, a souligné l'engagement de cette structure étatique à pouvoir offrir à toute la population des soins de qualité et à moindre coût.

« Il faut des équipements, du personnel et chaque jour nous nous équipons que ce soit en imagerie médicale, que ce soit en salle d’opération, au niveau de nos soins intensif pédiatrique, soins intensif adultes, au niveau du laboratoire, de nos urgences et hospitalisation nous essayons d’apporter les meilleurs », a indiqué Dr Sébastien Mata.

Les jumelles vont poursuivre les soins à l’hôpital avant de regagner leur maison et retrouver le reste de leur famille à Lubero. Tous les frais y relatif ont été pris en charge par l'autorité provinciale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner