RDC : décès du musicien Verckys Kiamuangana Mateta

L’artiste Georges Kiamuangana Mateta alias Verckys Vévé est décédé ce jeudi 13 octobre à Kinshasa, à la suite d’une maladie, à l’âge de 78 ans.

Saxophoniste de talent, il était compositeur, chef d'orchestre, producteur de disques.

Il a évolué au sein de l’l'orchestre OK Jazz de Luambo Makiadi, Langa Langa Stars, Choc Stars, Victoria Eleison, Anti Choc, Historia; avant de créer son propre orchestre « Vévé ».

Il fut patron des Écuries « Vévé » et ancien PCA de la Société congolaise des droits d'auteurs et des droits voisins (SOCODA). Bien avant, il a été président de l’Union des musiciens du zaïre, devenu ensuite, Union des musiciens du Congo en 1997, avec le changement de nom du pays.

On se souvient aussi de son excommunication de l’église Catholique en 1979 à cause de sa chanson «Nakomitunaka », jugée hérétique par le clergé. Sa fille Ancy Kiamuangana a repris en 2016 ce tube, qui est disponible sur youtube.
Cet artiste polyvalent se double d’un homme d’affaires avisé, note Jean-Pierre François Nimy Nzonga dans son "Dictionnaire des immortels de la musique congolaise moderne", publié en 2007.

Verkys a fait fortune dans la production musicale. Il est l’un de tous premiers à se faire réellement de l’argent grâce à la musique; alors qu’à l’époque, les musiciens ne vivaient pas de leur art. Ce qui lui valut le surnom célèbre quoique peu élogieux de « Wazola Nzimbu [Ndlr : celui qui aime l’argent] », peut-on découvrir dans les écrits de Nimy Nzonga.
"Senza", l’un de tous premiers disques de Koffi Olomide, chanté en collaboration avec Papa Wemba et Kester, a été enregistré au studio de Verkys.

Qualifiant ce dernier d’entrepreneur schumpetérien, l’écrivain Jean-Pierre François Nimy rapporte que Kiamuangana aligne les unes après les autres plusieurs activités : l’édition d’un hebdomadaire d’information, l’érection d’un studio d’enregistrement, la création d’une manufacture des disques et d’une usine de duplication des cassettes audio.

Homme d’affaires et artistes à la fois, Verkys Kiamuangana Vévé ajoute une flèche à son carquois en devenant mécène et protecteur de ses confrères, précise Nimy.

C’est avec cette casquette de mécène qu’il a le plus œuvrer ces dernières décennies

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner