RDC: les villes de Mwene-Ditu et Mbuji-Mayi désormais reliées par un bus TRANSCO

Le tout premier bus de la Société des transports du Congo (Transco) est arrivé à Mwene-Ditu(Lomami), lundi 21 novembre, en provenance de Mbuji-Mayi avec   des passagers à son bord, ouvrant ainsi le trafic de Transco sur l’axe Mbuji-Mayi- Mwene-Ditu. L’événement a suscité l’engouement de la population dans la ville ferroviaire. Le bus est reparti pour Mbuji-Mayi avec des passagers, cette fois-ci, en provenance de Mwene-Ditu.

Le bus Transco est arrivé pour la première fois ce lundi dans la ville ferroviaire de Mwene-Ditu.  Il transportait à son bord plus de 40 passagers. La maire de Mwene-Ditu,  Fidelie Kabinda,  était au parking pour accueillir ce bus. Elle a exprimé sa joie : 

« C’est vraiment une grande joie, quand bien même ce bus n’est pas dans le lot de la province de Lomami. Nous remercions le chef de l’Etat et nous continuerons à faire le plaidoyer ». 

Cependant, elle regrette que le tarif de ce transport soit disproportionné entre Mbuji-Mayi et Mwene-Ditu.

« Mbuji-Mayi-Mwene-Ditu, es frais de transport coutent 7 000 Francs congolais.  Mais à l’inverse, pour  Mwene-Ditu-Mbuji Mayi, les frais sont fixés  à 15 000 Francs congolais, on ne comprend pas cette différence », a-t-elle déclaré.

Mais cette différence de tarif, ne dérange pas le coordonnateur de la nouvelle société civile, Anicet Minga qui reste focalisé sur le fait que désormais avec Transco les gens paieront moins qu’avec les transports en commun privé.

« Nous remercions l’entreprise pour le prix du billet. Si on doit faire Mwene Ditu-Mbuji-Mayi à 15 000 Francs congolais, et Mbuji Mayi- Mwene-Ditu à 7 000 francs congolais, c’est génial. Alors qu’avec le transport en commun (Ndlr privé), on payait déjà 25 000 aller, 25 000 francs retour. Ce qui faisait déjà 50 000 francs ». 

Tout en soulignant qu’avec ce bus, les risques sécuritaires vont diminuer, Anicet Minga appelle les autorités à réfectionner la route pour assurer une longue vie à ce moyen de transport en commun public.

 « Ce qui était rêve est devenu une réalité. Alors pour garantir une longue vie au bus Transco, qu’on pense à la réfection de la route. Voilà que Transco vient résoudre encore les problèmes de l’insécurité par rapport aux coupeurs des routes et aux accidents. Nous tenons à remercier encore le Chef de l’Etat », a indiqué le coordonnateur de la nouvelle société civile.

Le bus arrivé lundi à Mwene-Ditu est le premier affecté au transport des personnes sur cet axe routier, deux semaines après l’arrivée à Mbuji-Mayi, d’un premier lot d’engins composé de 5 bus pour le Kasaï-Oriental.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner