Des femmes contre « la violence » faite à la présidente de l’assemblée provinciale du Maniema

Des femmes leaders du Maniema ont exprimé, vendredi 25 novembre, leur indignation face à ce qu’elles qualifient de violence faite à la présidente de l’assemblée provinciale, Gertrude Kitembo.

Elles l’ont exprimé lors du lancement de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences faites à la femme et à la jeune-fille dans leur province.

Ces femmes regrettent que leur semblable soit perturbée dans l’exercice de son travail à la tête de l’organe délibérant du Maniema.

« Nous, femmes leaders du Maniema venons encore une fois de plus hausser la voix sur la violence dont est victime notre semblable, présidente de l'assemblée provinciale qui fait la fierté de la femme du Maniema longtemps sous représentée dans toutes les instances décisionnelles de ladite province », a déclaré l’un de ces femmes, Madeleine Morisho.

Elles qualifient de « machiavéliques » les idées, tendant à déstabiliser ou empêcher Gertrude Kitembo à bien exercer ses fonctions à l'assemblée provinciale.

Ces femmes du Maniema demandent l'implication du chef de l'État, garant de la promotion et de la protection des droits de la femme, d'écouter leurs cris d'alarme.

L’appel de ces femmes intervient au lendemain de l’installation bureau d'âge à la tête de l'assemblée provinciale du Maniema à la suite d’une pétition contre cinq membres du bureau Kitembo.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner