Rutshuru : retour au calme après des tirs à l’arme lourde à Bwito 

Le calme est revenu à Rutshuru-Centre et dans la cité de Kiwanja après des tirs et des détonations à l’arme lourde et automatiques, entendus ce lundi 9 janvier matin dans le secteur de Kazaroho sur la nationale numero 2, groupement de Tongo dans la chefferie de Bwito. 

Des sources concordantes à Rutshuru parlent d’accrochages entre les rebelles du M23 et les combattants des FDLR, actifs dans le groupement de Tongo. 

De grandes détonations à l’arme lourde et des crépitements des balles d’armes légères et automatiques ont été entendus ce lundi aux environs de 5 h heures du matin à Kiwanja, Rutshuru-centre et dans les environs 

Ils ont créé ainsi une vive panique au sein des habitants. La même agitation a été aussi perceptible dans les villages environnants, même si l’origine des tirs n’était pas connue, affirment des sources constatées par Radio Okapi dans la région. 

Ces sources précisent néanmoins qu’il s’agissait tout simplement des accrochages entre les rebelles du M23 et les combattants FDLR, dans les environs du village communément appelé Kazaroho, au groupement de Tongo, où ces rebelles rwandais (FDLR) sont toujours actifs. 

Les mêmes sources confirment que les rebelles du M23 ont heurté une résistance des rebelles hutus rwandais, lorsqu’ils voulaient s’approvisionner en vivres dans leurs champs environnants. 

 Pour l’instant aucun bilan de ces accrochages n’est disponible et la situation semble revenir à la normale dans la zone. 

Par ailleurs, sur le front Ouest, les combattants Mai-Mai, chassés par les rebelles du M23 à Nyamilima la semaine dernière, sèment la terreur à Kisharo. 

Les sources locales confirmées par quelques organisations locales, précisent que ces combattants Mai-Mai s’en prennent impunément à la population locale constituée essentiellement hutus 

Les sources coutumières anonymes dans la région s’inquiètent et redoutent l’exacerbation des conflits ethno-tribaux alors que territoire de Rutshuru est sous occupation des rebelles du M23. 

  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner