Le Potentiel : « Présidentielle 2023 : Félix Tshisekedi, candidat de la Grande Orientale »

Revue de presse du mardi 24 janvier 2023

Les notables de l’ex-Province Orientale se sont réunis samedi dernier à Kinshasa. Cette réunion est largement commentée par les journaux parus mardi 24 janvier. 

Les provinces de la Grande Orientale, à savoir l’Ituri, la Tshopo, le Bas-Uele ainsi que le Haut-Uele ont plébiscité Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo comme leur candidat à la présidentielle du décembre 2023. Elles se sont exprimées à travers leurs notables réunies, le samedi 21 janvier à Kinshasa, informe Le Potentiel.

« Les fils et filles de l’espace Grande Orientale se sont mis d’accord sur la candidature de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à la présidentielle du 20 décembre 2023. De manière unanime, les grands notables de cette partie du pays ne sont pas allés par quatre chemins pour porter leur dévolu sur l’initiateur de l’Union sacrée de la nation », a déclaré en substance le vice-ministre des Affaires étrangères, Samy Adubango Awotho, notable de la Grande Orientale et fils de l’Ituri.

Face aux profondes aspirations des fils et filles de l’espace Grande Orientale, renchérit L’Avenir, Samy Adubango Awotho lance un « message d’éveil de conscience et de grande unité autour du bloc patriotique des ressortissants de la Grande Orientale rangés derrière la seule candidature du chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ».

Cependant, poursuit le quotidien, cette ferme position des ressortissants de l’espace Grande Orientale semble « perturber les calculs mesquins de quelques politiciens qui lorgnent aveuglément la magistrature suprême ».

Ni confusion, ni télescopage, rapporte pour sa part La Prospérité, Samy Adubango interpelle Nangaa et appelle à faire bloc autour de Félix Tshisekedi.

Les 4 ans du pouvoir de Fatshi

L’autre sujet qui intéresse les journaux ce mardi concerne le bilan de quatre de règne du président Félix Tshisekedi.

Au cours de son investiture, le 24 janvier 2019, Félix Tshisekedi avait tenu un discours programme dans lequel il a pris plusieurs engagements. « Sur les plans politique, sécuritaire, économique, social…Quatre ans après, quelles sont les promesses tenues ? Lesquelles ne l'ont pas été ? A quelque 11 mois de la fin du quinquennat de Fatshi, peut-on espérer que celles non encore tenues le seront ? », s’interroge Forum des As, avant de répondre :

« L'amélioration des conditions sociales des Congolais reste le parent pauvre des priorités de Félix Tshisekedi ».

Sur le plan sécuritaire et diplomatique, Le Journal évoque la rupture consommée entre Félix Tshisekdi et Paul Kagame du Rwanda: « Les déclarations médiatiques qui sont faites par l’un et l’autre, ne laissent pas présager un lendemain meilleur dans les relations de ces deux dirigeants. Plus grave encore, les récents actes posés du côté de Félix-Antoine Tshisekedi laissent envisager une nette rupture. Si pas un point de non-retour ».

La Tempêtes des Tropiques en veut pour preuve, l’annulation de la rencontre prévue à Doha (Qatar) entre les deux chefs d’Etat.

« Ce boycott de Félix Tshisekedi prouve à suffisance que les relations entre les deux pays se sont davantage détériorées. Kinshasa condamne Kigali de soutenir les rebelles du M23 qui déstabilisent la partie orientale du pays. Cette accusation est confirmée par les experts de l’ONU », explique le quotidien.  

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner