Nord-Kivu : reprise des combats dans la région de Kitshanga et Bwito

Les combats ont repris ce mercredi 25 janvier dans la matinée entre les FARDC et le M23 d’une part et entre le M23 et les Maï-Maï, d’autre part. Ils se passent sur les deux lignes de front dans les territoires de Masisi et Rutshuru (Nord-Kivu). 

Dans la région de Kitshanga à Masisi 

D’intenses combats se sont déroulés dans la matinée dans la région de Kitshanga, à 2 kilomètres de la cité précisément à Rugarama. Les rebelles du M23 ont tenté de prendre la cité de Kitshanga, une grande agglomération de Masisi, à plus de 80 kilomètres à l’ouest de Goma, sans y parvenir. Ils ont rencontré une résistance des Forces armées de la RDC, informent des sources locales. 

Mais, ils sont parvenus à occuper la route Kitshanga-Goma, à partir de Rugarama, à 2 kilomètres de Kitshanga. Ils sont aussi positionnés à Rushebeshe, à 14 kilomètres sur la route Masisi-Kitshanga.

La situation reste tendue ce mercredi et plusieurs sources annencent la suspension du trafic sur l’axe Masisi-Kitshanga depuis ce matin.

En outre, après avoir coupé le trafic ce matin à Rushebeshe, les affrontements se dirigeraient vers Monastere, Kabale-Kasha, Burungu et Tebero vers les concessions des fermiers. 

Une grande partie de la population est toujours cantonnée devant la base de la MONUSCO, tandis que d’autres sont partis depuis le mardi 24 janvier vers Mwesso et ailleurs. 

Importance de Kitshanga

La région de Kitshanga, où se déroulent ces affrontements, est l’une des zones importantes de Masisi.

Non seulement Kitshanga fut le quartier général du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) du chef rebelle Laurent Nkunda mais aussi c’est un grand centre des échanges sociaux économique entres plusieurs entités, alors qu’elle relie l’axe Goma-Masisi- Walikale. 

En plus, la ville de Goma est désormais coupée de la partie grand Nord, car cette route de Masisi restait la seule voie d’approvisionnement entre Goma-Rutshuru-Butembo et Beni.

Plusieurs véhicules des voyageurs ont été obligés d’opérer un demi-tour ce mercredi de part et d’autre. Cette situation inquiète beaucoup la population du Nord-Kivu, qui risque d’être asphyxiée, d’après le gouverneur du Nord-Kivu.  

Sur l’axe Bwito (Rutshuru)

Du côté de Bwito, les autorités locales affirment que les rebelles occupent depuis ce mercredi dans la matinée, l’entité de Bambo ; alors que, la veille, ces derniers étaient déjà repoussés par les FARDC et les Maï-Maï.  

D’après la société civile, certaines personnes infiltrées ont été interpellées par les forces d’autodéfense. Ces personnes auraient été en possession des armes dans une maison d’habitation dans Kitshanga. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner