Bukama: les sinistrés dénoncent le détournement des fonds d’assistance

Le chef du service des droits de l’Homme et affaires humanitaires est pointé du doigt par les sinistrés du territoire de Bukama. Il l’accuse d’avoir détourné les fonds d’assistance laissés par le ministre de l’Intérieur lors du passage de ce dernier dans ce territoire situé à près de 350 kilomètres de Lubumbashi.

L’incriminé rejette ces accusations et dit avoir servi tous les sinistrés. L’administrateur du territoire, pour sa part, dit ne pas être au courant de ce conflit entre M. Umba Ngandu et ces sinistrés. Des sinistrés estimés à près de 300 personnes et victimes des inondations survenues l’année dernière dans ce territoire de la province du Katanga. Ainsi,  les envoyés de Kinshasa sont allés apporter un réconfort moral et matériel aux victimes des calamités naturelles et autres accidents de cette province.

A l’étape de Bukama, la délégation ministérielle avait laissé une enveloppe de dix mille dollars américains (10 000 USD) à tous les sinistrés. Mais seulement après la distribution, quelques sinistrés affirment n’avoir rien reçu.  En réponse, le chef de service des droits humains et affaires humanitaires de Bukama  déclare que ceux qui se plaignent sont des personnes qui ne répondent pas aux critères.

Une situation qui a engendré un sit-in dans la matinée de mercredi devant le bureau du chef de service absent.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner