Kikwit: une femme coupée en deux par un hippopotame

Une femme du quartier Lukolela, ex-camp Bikobo a été tuée et coupée en deux morceaux, samedi, par un hippopotame dans la rivière Kwilu, au Bandundu. Le corps de cette femme a été retrouvé, dimanche, non loin du lieu du drame, rapportent des témoins à radiookapi.net

Une femme, dont l’identité n’a pas été révélée, se rendait à la pèche lorsqu’un hippopotame l’a attrapée, selon certains témoignage des habitants de son quartier. C’est la première victime tuée par un hippopotame, après la chasse de ces animaux par des éléments de la 1ère région militaire sur demande du commissaire de district du Lwilu. Ce dernier décriait l’insécurité sur cette rivière causée par ces animaux. Deux d’entre eux étaient tués.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner