Mbandaka: nouvelle crise à l’assemblée provinciale


Siège de l'assemblée provinciale de l'Equateur

Un groupe de députés provinciaux de l’Equateur exige la démission du bureau de l’assemblée provinciale. Dans un mémo adressé au chef de l’Etat à ce propos, ces députés disent retirer leur confiance à cette instance. Le groupe se présente comme celui des députés “acquis au changement”.

Dans une déclaration politique rendue publique mardi à Mbandaka, ces députés demandent aux membres du bureau de l’assemblée provinciale de l’Equateur de démissionner purement et simplement et même de ne plus fouler le pied dans l’enceinte de l’institution.

Ils menacent même de recourir à d’autres voies si leur demande n’est pas exhaussée.

Aimé Bokungu, coordonnateur du groupe estime que ce bureau ayant été mis en place par une majorité, et la même majorité lui ayant retiré la confiance, il ne peut pas continuer à siéger et à prendre des décisions pour engager la province.

Un ultimatum a été adressé au bureau, selon le député Bokungu, pour qu’il dépose sa démission.

En réaction à cette exigence, le rapporteur adjoint du bureau du parlement provincial de l’Equateur, David Diaz Yambo estime que la démarche du groupe est illégale et frise un coup d’Etat. Il explique :

Nulle part, notre règlement intérieur ne dit que c’est par retrait de la confiance qu’on peut déchoir un bureau de l’assemblée. On doit démissionner pourquoi ? En droit, on dit qu’ établit la culpabilité d’une personne après enquête. Ce qui n’est pas le cas ici. Je sais que le président de la République est un homme d’Etat. Il ne prendra pas une décision pour faire plaisir à un groupe de députés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner