Kisangani: une crise institutionnelle plane sur la ville

La plénière qui était prévue lundi à l’assemblée provinciale de la Province Orientale n’a pas eu lieu. Elle a été reportée à mercredi 17 mars. Dans un communiqué rendu public le même jour, le président du bureau de cette institution évoque des raisons d’ordre sécuritaire pour justifier ce report.

Le président du bureau de l’assemblée provinciale de la Province Orientale indique à ce sujet qu’à son arrivée lundi dans l’enceinte de l’institution, il a été surpris par une présence inhabituelle des policiers.

En plus, il n’en avait pas été informé au préalable.

La même autorité affirme avoir appris des sources militaires qu’une tension régnait dans la ville, particulièrement dans la commune de Mangabo.

Autant d’éléments qui ont milité en faveur du report de la plénière qui était programmée le lundi 15 mars.

Cependant, tout en se disant surpris autant par la présence d’un effectif important de policiers dans l’enceinte de l’assemblée provinciale, certains députés provinciaux estiment que la sécurité n’était qu’un alibi pour reporter la plénière.

Ces députés affirment qu’il existe un conflit d’intérêt entre deux membres du bureau.

L’assemblée provinciale et l’exécutif provincial, ajoutent-ils, sont pris en otage par leurs animateurs, faute de communication. Ces députés craignent ainsi une crise institutionnelle dans la province pour des raisons égoïstes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner