Quatre présumés combattants Enyele présentés à Mbandaka mardi

Ces personnes ont été arrêtées par les services de la 3è région militaire. Elles ont été présentées à l’issue d’un meeting tenu par le gouverneur de l’Equateur, Jean-Claude Baende au stade Bakusu. Parmi ces personnes figurait une jeune femme de 22 ans.

Cicéron Baokolo, un proche d’Oudjani le chef spirituel de l’insurrection des Enyele, est passé aux aveux devant le public. Le leader des Enyele est blessé après avoir reçu quatre balles des FARDC, a-t-il révélé.

Cicéron Baokolo a aussi affirmé qu’il assurait les déplacements d’Oudjani à la fois comme conducteur d’automobile et d’embarcation. D’après lui, l’insurrection des Enyele est soutenue depuis la ville de  Londres en Grande Bretagne par certains hommes politiques congolais.

D’autres hommes politiques aux niveaux provincial et national tirent les ficelles dans les coulisses de cette insurrection, a-t-il laissé entendre. Leurs noms ont été communiqués aux services de sécurité de la province de l’Equateur, selon la même source.

Pour sa part, le gouverneur de l’Equateur a rassuré ses administrés que  les insurgés Enyele n’arriveront pas à Mbandaka. Pour cela, il affirme compter sur les services de sécurité de la province et les militaires des Forces armées de la RDC.

Le gouverneur Baende a mis en garde la population de Mbandaka contre toute complicité avec les insurgés Enyele. Toute personne qui favoriserait l’infiltration de ces insurgés dans la ville de Mbandaka s’exposera à des sanctions sévères prévues par la loi en matières de sécurité de l’Etat, a-t-il promis.

Pour rappel, la cité de Dongo, territoire de Kungu dans la province de l’Equateur a été le théâtre des affrontements entre les insurgés Enyele et les FARDC en novembre 2009. Des nombreux militaires et civils ont perdu la vie au cours de ces affrontements. Plus de 100 000 personnes ont été contraintes de fuir leurs domiciles pour se réfugier au Congo Brazzaville voisin.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner