Ses fonds bloqués par la DGI, Berco éprouve des difficultés pour finaliser les travaux de route à Kadutu


Enseigne du projet de construction de Berco à Bukavu

La Direction provinciale des impôts confirme avoir ordonné aux différentes banques de bloquer les fonds de l’entreprise de construction Berco,  pour non paiement des taxes dues au trésor public. Pendant ce temps, les travaux de route qu’exécute cette entreprise sur le kilomètre témoin dans la commune de Kadutu à Bukavu éprouvent d’énormes difficultés. Prévus pour six mois, ces travaux viennent d’accomplir plus d’une année. L’entreprise Berco n’est pas capable de préciser aujourd’hui à quand  la fin des travaux.

Parmi les principales raisons du ralentissement dans l’exécution du projet, Berco cite  la Direction provinciale des impôts (DGI)  qui a bloqué ses comptes bancaires au mépris de l’exonération lui accordée par l’exécutif provincial. Le représentant de Berco Bahizire Kabego, explique :

Ici, nous connaissons un peu de perturbation, parce que nous avons beaucoup de difficultés. Il y a la DGI qui a suspendu nos comptes à la BIC (Banque internationale de crédit), à la BIAC (Banque internationale pour l’Afrique au Congo) à la BCDC (Banque commerciale du Congo), alors que Berco, étant invitée par le gouvernement provincial, ne devait pas payer les impôts en soi parce que dans notre contrat, il a été stipulé que nous sommes exonérés.

La DGI  s’en tient au respect de la loi financière

Pour sa part,  l’inspecteur chef de Pool à la Direction provinciale des impôts du Sud-Kivu indique que  le gouvernement provincial n’a pas qualité d’exonérer une entreprise de la taille de Berco. Jean Claude Makayabo s’en tient à la loi :

Le dossier de l’entreprise Berco date de longtemps, de très longtemps. Elle a commencé à exercer ses activités ici sur l’étendue de la province du Sud Kivu, sans se faire identifier auprès de l’administration fiscale comme le prévoit la loi en vigueur. Mais en plus, elle s’est abstenue de pouvoir déclarer et payer certains impôts pour lesquels elle estime être exonérée mais sans nous en avoir présenté des documents en vigueur. Et dans le cas d’espèce, la Direction provinciale des impôts du Sud Kivu a adressé des avis à tiers détenteurs auprès des banquiers qui détiennent les avoirs de Berco.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner