Katanga: le chef de l’ECN dénonce une détention illégale

Le responsable du Service de l’Environnement, Conservation de la Nature, Eaux et Forêts (ECN) porte plainte contre le Service de l’Anti-fraude pour détention illégale.

Les enquêteurs suspectaient Médard Mundula du détournement de plus de 34.000 dollars en septembre 2007. Ils lui reprochaient l’absence, deux semaines durant, de justificatifs pour les fonds perçus de la Société Interlacs de Kabimba.

Cette accusation a valu au chef de l’ECN quatre jours de détention préventive à la prison centrale de Kalemie.

Médard Mundula, qui a rejoint la fonction publique en 1964, dit avoir simplement fixé les taxes de l’Etat sans les percevoir. A l’appui, il affirme détenir les correspondances entre l’Interlacs et la DGRAD.

Le parquet de grande instance, jugeant que les faits reproches sont bénins, a ordonné lundi sa remise en liberté.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner