Affaire Didace Namujimbo: un prévenu sème la panique au tribunal


Didace Namujimbo, journaliste de Radio Okapi

L’auteur de la panique survenue jeudi est un sergent-major des FARDC accusé de complicité dans le meurtre de Didace Namujimbo. Le journaliste de Radio Okapi a été abattu en novembre 2008 à Bukavu.

Le prévenu a tenté de ravir une arme à un militaire commis à la garde du tribunal. Après une dizaine de minutes de panique, l’individu a été maîtrisé et l’audience a repris normalement.

Dans la salle, personne n’a compris le motif de ce coup de colère. Toutefois, les témoins affirment qu’au cours des audiences, ce prévenu s’illustre souvent en insultant les avocats de la partie civile et les magistrats du tribunal militaire de garnison.

Le ministère public a répliqué à la plaidoirie de la défense faite au cours de la dernière séance.

Au cours d’une précédente audience, il avait requis la peine de mort à l’endroit de sept prévenus et l’acquittement pour d’autres accusés. Il a requis les mêmes peines jeudi à l’endroit de chacun des quinze prévenus.

La défense a sollicité de nouveau que la cour ne prenne pas en considération des accusations non étayées de preuves.

L’affaire a été mise en délibéré.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner