Haut plateaux: les Mai Mai d’Idi Amin prennent un préfet d’école en otage


Des Mai Mai qui écument le Sud Kivu

Le préfet d’une école secondaire des hauts plateaux d’Uvira est entre les mains des Mai Mai du groupe Idi Amin  depuis vendredi dernier. Les Mai Mai lui reprochent t d’avoir incité les élèves de son école à la révolte, il y a 4 jours.

Au cours de cette révolte qui le drapeau de la coalition a été détruit et deux élèves ont été tués par balles des Mai Mai.

Le préfet a été appréhendé  par un autre groupe réfractaire à l’intégration, les FRF, pendant qu’il voulait échapper aux poursuites lancées contre lui depuis le début de la semaine. Les FRF l’ont conduit immédiatement auprès du chef Mai Mai Idi Amin qui le recherchait.

La société civile de Rubuga  craint pour la sécurité de ce chef d’établissement. Le groupe Mai Mai Idi Amin le considère comme instigateur du débordement des élèves. Ceux-ci auraient  saboté les symboles de l’USDR (Parti des patriotes congolais pour la révolution), en déchirant  le drapeau  de ce mouvement. Les élèves protestaient contre la perturbation des cours suite aux affrontements entre les FARDC et les Mai Mai réfractaires à l’intégration. Deux élèves ont été tués par balles.

La société civile s’inquiète. Elle exige la libération de l’otage. Le chef du groupe annonce que le préfet est auditionné et qu’il pourrait le libérer après  cette instruction.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner