Rutshuru: vive tension ce dimanche à Rubare entre civils et militaires


Des militaires FARDC assurant la sécurité à Rusthuru (Archives)

35 ans, Mambo Maheshe a été abattu samedi vers 20h30 locales par des hommes armés devant non loin de sa maison, à Rubare, localité située à une cinquantaine de kilomètres de Goma, au nord de Rusthuru. Ce dimanche matin, la population a érigé des barricades sur les principales voies de la place pour manifester son mécontentement contre ce meurtre qu’elle attribue à des éléments des FARDC.

Selon des témoins, Mambo Maheshe était déjà à deux pas de sa maison, sur le chemin de retour, lorsqu’il a été interpellé par des hommes armés.

Ceux-ci l’ont entraîné dans la parcelle voisine avant de lui tirer dessus.

Il a succombé quelques minutes plus tard.

Ce crime a révolté dimanche matin tout Rubare.

Pour ses habitants, les auteurs de ce meurtre ne peuvent être que des soldats FARDC.

C’est ainsi que des jeunes gens de la localité qu s’étaient mobilisés ont lapidé les militaires venus rétablir l’ordre.

Ces derniers ont riposté par des tirs des balles réelles en l’air.

Un des manifestants, un jeune homme de 16 ans, a attrapé deux balles.

Il a été emmené dans un centre de santé de la place pour des soins appropriés.Selon des sources, son état était critique.
Les habitants de Rubare demandent la permutation de ces militaires.

Selon eux, ces derniers ne les sécurisent pas et s’illustrent plutôt, en revanche,  d’après eux, par des pillages et des extorsions des biens de la population.

Jusqu’à récolter les produits des champs des paysans.

Pour l’administrateur de Rutshuru qui revient de la localité de Rubare, l’identité des auteurs de ce meurtre reste à préciser par une enquête.

Amisi Kalonda ajoute cependant que la demande de la population pour la permutation des militaires est en étude par la hiérarchie militaire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner