Rusthuru: comment prévenir les conflits fonciers ?

Une centaine de délégués venus de différentes couches sociales du territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, réfléchissent sur les voies et moyens de prévenir les conflits fonciers entre communautés. Une rencontre organisée conjointement par le programme de stabilisation et de reconstruction STAREC, le ministère provincial des affaires foncières en partenariat avec les agences onusiennes, UN-HABITAT et le HCR.

Le but de ces assises: aider le gouvernement congolais à consolider la paix et la cohabitation pacifique dans cette région où les questions foncières ont toujours alimenté les guerres.

“Si, déjà, avec le parc qui occupe une bonne partie de sa superficie, Rusthuru est confronté à un sérieux problème de pénurie de terres cultivables et habitables, qu’en sera-t-il de l’arrivée annoncée de plus de 50.000 réfugiés congolais candidats au rapatriement volontaire du Rwanda ?”, s’interroge l’opinion.

Cette perspective suscite des inquiétudes.

En février dernier, des accords tripartites RDC-Rwanda-HCR ont été signés sur ce rapatriement.

Il est prévu une deuxième rencontre au cours de ce mois de mai pour fixer les modalités pratiques de l’exécution de ces accords pour une réinsertion pacifique des retournés.

Les assises de Rutshuru qui se tiennent en ce moment pourront ainsi y contribuer.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner