Kinshasa: l’URDC, un nouveau parti, voit le jour

L’Union pour le Réveil et le Développement du Congo, URDC a fait sa première sortie officielle samedi à Kinshasa. Ce nouveau parti est dirigé par son président national François Nicéphore Kakese. Son agrément a été obtenu depuis le  premier décembre 2009.

L’URDC entend conquérir le pouvoir par des voix démocratiques et diriger le Congo sur des valeurs chrétiennes qui doivent favoriser le développement du pays, selon le président François Kakese :

«L’URDC accorde une place de première importance à l’Eglise dans son projet de société. C’est d’aider la nation à se redresser moralement. L’URDC n’envisage pas du tout d’instaurer une fusion entre l’Eglise et l’Etat ou d’instituer une quelconque suprématie de l’Eglise sur l’Etat. Nous comptons par contre de mettre en place un partenariat privé entre l’Eglise et l’Etat où chaque partie saura jouer correctement son rôle de manière à offrir le meilleur service à la population.»

Dans cet ordre d’idées, l’Etat sera amené à faciliter à l’Eglise l’obtention des moyens financiers utiles à son épanouissement, à son organisation, son meilleur fonctionnement et sa meilleure implication dans la prise en charge des plus faibles, a indiqué M. Kakese.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner