Goma: fusillade entre policiers et agents de la Cenaref


La mission de la Cenaref est de prévenir et de réprimer le blanchiment des capitaux provenant des activités criminelles ou du terrorisme.

La scène s’est passée le lundi en pleine journée dans le quartier Himbi, près du gouvernorat de la province du Nord Kivu, à Goma. Des éléments de la Police nationale ont échangé des coups de feu avec deux agents de la Cellule nationale des renseignements financiers (Cenaref), une nouvelle structure «étatique» installée à Goma par des imposteurs, selon les autorités de la Cenaref à Kinshasa. Un agent de l’Agence nationale de renseignements (ANR) a été blessé au cours de cette fusillade.

A la base de l’incident, la réouverture des bureaux de la Cenaref pourtant fermés le vendredi 28 mai sur instruction du procureur général de la République à Kinshasa.

Selon des témoins de l’incident, un véhicule transportant des policiers, des agents de l’ANR et des inspecteurs judiciaires a pris en chasse une jeep que conduisait Justin Ndoole, le directeur de cabinet de la Cenaref accusé d’imposture.

Ce dernier venait de rouvrir les bureaux de cette structure scellés par les services spéciaux de la police.  

Des policiers et quelques agents de l’ANR et des inspecteurs judiciaires ont alors été dépêchés sur le lieu pour mettre la main sur les imposteurs, selon des sources officielles locales ayant requis l’anonymat.

A leur vue, Justin Ndoole et son complice ont les premiers ouvert le feu avant de prendre place à bord de leur jeep, indiquent les mêmes sources.

Un agent de l’ANR qui conduisait le véhicule de la police a été touché par une balle à la main.

Mais les deux fugitifs ont été appréhendés quelques minutes plus tard au camp militaire de Katindo où ils avaient trouvé refuge. Ils sont détenus à l’auditorat militaire de Goma, selon l’auditeur supérieur de la place.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner