Les cadres exclus de l’UDPS contestent l’acte de leur exclusion


Etienne Tshisekedi n'a pas exclu les cadres de son parti, selon Vincent Shabani

Le bureau politique de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a publié le mardi 1er juin une déclaration dans laquelle qu’il qualifie de faux le document qu’aurait signé Etienne Tshisekedi et qui exclut cinq cadres de ce parti. Selon le bureau, cette décision n’émane pas du président national du parti car, estime-t-il, il est impensable que Etienne Tshisekedi s’oppose au 1er congrès au point d’exclure des cadres, alors que ces derniers ont réussi à redynamiser le parti.

La direction politique de L’UDPS parle donc d’une « tricherie criminelle » de la part de certains membres dissidents de ce parti. Vincent Shabani, secrétaire permanent adjoint de l’UDPS, explique :

«Le président national Etienne Tshisekedi wa Mulumba, légaliste et homme de droit connu de tous, ne peut, dans les actes qu’il pose, ignorer ni le collège des fondateurs, ses collègues, ni le rôle du congrès dans le fonctionnement du parti.»

Selon lui, le document en circulation est faux tant sur le fond que sur la forme. Il estime que ce document évoque «pêle-mêle et en désordre des dispositions statutaires et réglementaires comme dans les fausses décisions antérieures.»

Autre fait relevé: la signature prêtée au président national de l’UDPS serait en fait une imitation grossière, selon Vincent Shabani. Pour lui, il s’agit bel et bien d’un tract.

Vincent Shabani annonce également les nouvelles mesures du bureau politique pour éviter prochainement ce qu’il considère être la falsification des documents officiels de l’UDPS. Il explique :

« Pour sécuriser le parti, rassurer le peuple et les partenaires du parti inquiets du trafic et de l’instrumentalisation de la signature du président national, celui-ci étant malade, hors du pays depuis trois ans, donc empêché, toute décision engageant le parti doit, en attendant son retour au pays, porter la signature de la direction politique à Kinshasa, siège des institutions du parti.»

En effet, la presse congolaise avait récemment relayé la décision n°099/UDPS/PN/2010 du 10 mai 2010 dont la paternité est attribuée à Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS. Selon ce document, Etienne Tshisekedi exclut cinq membres de son parti. Il s’agit de:

  • Aka Mantsia
  • François-Xavier Beltchika Kalubye
  • André-Gauthier Diatezulua Nsiku
  • Me Jean-Joseph Mukendi wa Mulamba
  • Léonard Kabeya Tshikuku

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner