John Numbi: Renadhoc attend plutôt son arrestation préventive


Les ONG congolaises exigent une enquête internationale

Le Réseau national des ONG des droits de l’homme de la Rd Congo (Renadhoc) salue la décision du Conseil supérieur de la défense prise samedi de suspendre à titre conservatoire l’inspecteur général de la Police nationale congolaise dans l’affaire de la mort de Floribert Chebeya de la Voix des sans voix. Mais cette plate-forme exige plus: que John Numbi Banza Tambo soit plutôt l’objet d’une arrestation préventive.

Pour le Renadhoc, il faut que le chef de l’Etat, Joseph Kabila aille plus loin et autorise, sans tarder, le début d’une enquête internationale en vue de tirer au clair les circonstances de la mort de Floribert Chebeya.

Fernandez Murhola, chargé des programmes de cette plate-forme l’a exprimé dimanche à Radio Okapi:

“Dans notre déclaration, nous avions demandé sa suspension à titre conservatoire et son arrestation préventive[ndlr, il s'agit du général John Numbi]. Mais, jusque là, il est toujours en circulation. Ce n’est pas une bonne chose. Nous avons salué la décision, mais il faut que le président de la République, garant de la Constitution, puisse aller plus loin: pour que la justice soit faite, que toute la lumière et toute la vérité soient connues par rapport aux circonstances et aux conditions dans lesquelles notre collègue défenseur des droits de l’homme, Floribert Chebeya, a été assassiné.”

Par ailleurs, le Renadhoc insiste, d’après le même Murhola,sur le fait que l’enquête sur la mort de M. Chebeya doit être une enquête internationale, parce que, a-t-il précisé, les ONG congolaises n’ont pas confiance en la justice congolaise.

“Nous voulons que ça soit une enquête internationale composée des experts des Nations unies, de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples ainsi que des experts venant des procédures spéciales, sans oublier des ONG congolaises des droits de l’homme,”.a-t-il laissé entendre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner