Mbuji-Mayi: rupture des stocks de vaccins de routine

Deux zones de santé de Kasaï-oriental sont privées, jusqu’au mercredi 16 juin, de vaccins de routine dont les enfants ont besoin dès la naissance pour être immunisé contre des maladies infantiles, dont la diphtérie, la coqueluche et le tétanos.

Des milliers d’enfants de 0 à 9 mois n’ont pas reçu des vaccins de routine depuis bientôt 3 mois.  

La rupture des stocks de vaccins dans cette province est la cause principale de cette carence.

 Cette situation crée une inquiétude chez les parents soucieux de la bonne santé de leurs enfants.

 Une femme exprime son inquiétude :

«J’ai un bébé de trois mois et une semaine. Il n’a pas encore reçu un seul vaccin. Tous les vaccins de routine, il n’y en a pas un seul. Quand je l’amène, on paie seulement, et on me dit que les vaccins ne sont pas disponibles à Mbuji-Mayi.»

Le médecin coordonateur provincial du Programme élargi de vaccination (PEV), le docteur Jean Mukendi, est conscient de la situation.

Il attribue cette rupture des stocks à la difficulté d’acheminer des vaccins et autres intrants dans cette province.

Jean Mukendi a ajouté :

«Effectivement, il y a eu rupture de vaccin dans plusieurs zones de santé. Le niveau central avait connu de réels problèmes en ce qui concerne les partenaires qui pouvaient appuyer le transport des intrants de Kinshasa jusqu’en province.»

Les activités de vaccination intensifiées sont organisées afin de récupérer tous les enfants, déclare le PEV.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner