RDC: les exploitants de bois s’enrichissent au détriment des populations forestières


Les villages où on coupe le bois en RDC sont dépourvus d'infrastructures de base

Greenpeace crie au scandale. Le bois en RD Congo enrichit énormément les exploitants alors que les populations forestières sont, elles, condamnées à vivre dans la misère. Ce qui est une escroquerie à l’échelle nationale et internationale, estime cette ONG.

Dans son rapport sur les activités forestières en République Démocratique du Congo, Greenpeace note que l’écart entre le prix du bois à la coupe dans les zones forestières et le prix d’écoulement sur le marché est très grand.

Les principales essences exploitées viennent essentiellement du Bandundu, de l’Equateur et de la Province Orientale.

Elles sont constituées notamment du bois rouge, du bois noir, de l’iroko et de l’affromosia.

A la coupe, les exploitants artisanaux achètent une tige de bois rouge à 3.000 Francs congolais ( 3.3 US) et celle du bois noir à 4.000 FC (4.4 US).

Sur le marché à Kinshasa, la tige de bois noir peut coûter, pour 15 mètres cubes sciés, jusqu’à 9.000 US et celle de l’affromosia, pour le même volume, jusqu’à 14.250 US.

Et outre mer, au port d’Anvers en Belgique par exemple, Greenpeace rapporte qu’un mètre cube de bois noir scié peut aller jusqu’à 3.460 US.

Au finish, les exploitants réalisent ainsi des intérêts jusqu’à plus de 6.000%.

Pendant ce temps, dans les villages d’où viennent ces bois, les infrastructures sociales de base sont quasi inexistantes.

René Ngongo, conseiller politique à Greenpeace et prix Nobel alternatif exprime son indignation à Radio Okapi:

«C’est un constat depuis plusieurs décennies, un scandale qui justifie d’ailleurs le paradoxe que nous sommes en train de vivre au Congo: un pays qui a des richesses énormes (nos forêts), avec une population scandaleusement pauvre.»

Contacté à ce sujet, le ministre de l’Environnement, en mission à l’intérieur du pays, ne donne toujours pas plus d’explication pour éclairer l’opinion sur cette affaire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (50)
Kinshasa (31)
Ceni (30)
FCC (29)
Beni (28)
Unpc (27)
Corruption (26)
UDPS (26)
Monusco (21)
Butembo (21)
Sécurité (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)