Tshikapa: collecte de fonds pour l’enterrement d’un prisonnier

Le corps d’un détenu décédé le 30 juin à Tshikapa traîne toujours dans la prison par manque de cercueil. Le gardien de cette prison s’inquiète de cette situation. Il dit n’avoir rien reçu de la mairie pour acheter un cercueil. Vendredi 2 juillet, les fonctionnaires de ce centre pénitencier sont descendus sur les artères de la ville pour faire une quête auprès des hommes de bonne volonté.

“C’est le quatorzième prisonnier qui meure à Tshikapa depuis le début de cette année à cause de la sous-alimentation”, a déclaré le gardien de cette prison.

Kalala Kingombe précise que depuis plusieurs mois, les pensionnaires de la prison de Tshikapa sont nourris par leurs familles ou leurs proches. Conséquence: nombreux d’entre eux sont épuisés, malades et ne résistent pas aux maladies.

La dernière victime était poursuivie pour vol qualifié. Elle faisait partie d’un groupe de quatre vingt treize détenus préventifs.

Leurs dossiers envoyés au tribunal de grande instance de Luebo ne sont pas encore jugés à cause notamment des difficultés logistiques, ont indiqué les sources proches de ces dossiers.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner