Equateur: situation humanitaire précaire sur l’axe Mbandaka-Dongo

C’est la conséquence des affrontements armés entre les insurgés du MLIA et les FARDC exacerbée par la précarité de la situation économique et sociale de ces contrées. Les populations des localités de Buburu, Imese et Dongo, sur l’axe fluvial Mbandaka-Dongo sont dans une situation humanitaire critique. Elles manquent jusqu’à l’eau potable.

Ces populations boivent l’eau de la rivière Ubangi, des sources ou des puits non aménagés.

Dans les localités visitées par la mission conjointe Monusco-agences des Nations unies, il existe dix pompes manuelles installées avec l’appui notamment du Haut commissariat de l’Onu aux réfugiés.

Mais ces pompes, six à Buburo et quatre à Imese,  ne sont plus opérationnelles.

A Buburo, Mokolo, Imese et Dongo, la population s’approvisionne dans quatorze puits et quatre sources non aménagés.

A Dongo, bon nombre de puits d’eau ont été utilisés pendant les hostilités comme fosses communes.

A ce jour, une seule source aménagée par le HCR dessert toute al population retournée. Un véritable calvaire pour les retournés lorsque pour remplir un bidon de 5 litres, il faut attendre plus de trente minutes.

Selon des sources sanitaires, les maladies diarrhéiques, la malaria et le traumatisme sévissent dans ces contrées.

A cela s’ajoute le fait que 40% des familles retournées à Buburo, Mokolo, Imese et Dongo ne disposent pas de latrines.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner